Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 17:26

Du 9  au 23 mars 2012

 

Long voyage - 10h30 de vol - pour atteindre le Yucatan, cette grande péninsule calcaire des caraibes comprenant trois états: Yucatan, Campêche (sud ouest) et Quintana roo à l'est. Nous sommes du côté atlantique.

Playa del Carmen est à 20°37' 39'' N et 87°44' 53" W.  Climat tropical, saison humide de juin à octobre, saison sèche de novembre à mai.

Après l'amérique de nord, me voici en amérique centrale. J'avais le désir de soleil, de faire de belles plongées, de tester mes possibilités de voyager après des années difficiles. 

 

Même si le partage intime m'a parfois manqué, j'aime les rencontres imprévues et imprévisibles, comme  cette nana, Edith, follement rockeuse avec qui j'ai passé une soirée à écouter Gene Vincent, Cochran, Chuck Berry etc...dans un café tenu par un Italien et sa copine Mexicaine d'origine aztèque répondant, au doux nom de Spring. Nous avons fait notre programme musical.  

Et puis je plongeais souvent en binôme avec Valérie, chouette fille d'une trentaine d'années.

 

Le drapeau Mexicain: vert pour l'espoir, blanc pour l'unité, rouge pour le sang, en bandes verticales. Sur la bande blanche, le Caracara tenant un serpent.

 

Ma première visite à l'extérieur de Playa fût pour Tulum, (on y accède facilement par les collectivos - 35 pesos/ >2 euros) citée fondée probablement à l'époque classique, ayant servi sans doute, de par sa position, de centre important de commerce avec les villes de la péninsule...Mayapan,Chétumal,Coba, Chitzen.

Le site est entouré sur trois côtés de murailles. Le quatrième côté plonge sur la mer des Caraibes. Nombreux édifices dont le Castillo, le plus important. Les autres vestiges sont sans doute des demeures de notabilités et prêtres, les personnes de basse condition demeurant à l'extérieur de l'enceinte. En revenant de Tulum, arrêt à Akumal...site où de nombreuses tortues de toutes tailles sont présentes.

 Je me suis arrangé pour espacer les visites avec les journées plongées en successives. Les plongées en cénote (véritable système hydrolique souterrain, unique au monde) furent une découverte.  Les eaux de pluies filtrées par les sols se retrouvent en cavités souterraines. Ces eaux sont pures, mais doivent rejoindre la mer qui profondément rejoint ces nappes d'eau douce. La plongée est superbe, les entrées lumineuses donnant aux crevasses des allures de cathédrale. Le passage de l'eau douce à l'eau de mer/et inversement se manifeste par le phénomène le l'halocline (il semble que l'on nage dans de l'huile, on ne voit rien). Une descente en eau de mer et l'on voit de nouveau avec, de plus la chaleur de l'eau manifestement sensible. Une faune existe en cénote même si je ne l'ai pas aperçue si ce n'est une petite tortue avant de plonger à Chok Moll (le dieu de la pluie) et des poissons à Ik hill. Bref, un univers passionnant, celui de la plongée souterraine...pas angoissant à Chok Moll compte tenu des conditions hautement sécurisées des plongées...lampe, fil d'ariane, autres groupes etc.

La seconde sortie sera pour la réserve Biosphère de Sian Ka'nn. Une lagune protégée par une avancée de terre, difficilement accessible depuis Tulum, par une piste en bord de mer. Des iles boisées, impraticables, servent de refuge aux oiseaux (aigle pêcheur, flamant, spatule, frégate, cormoran, hérons, pélicans) comme de  paradis aux   crocos.  La sortie en mer nous permet de guetter dauphins et tortues - malheureusement, on ne peut se mettre à l'eau. Après une séance de snorkeling,  l'excursion se termine par un verre de téquila dans une piscine naturelle turquoise suivi d'un repas une fois sorti du bateau. Belle journée. Nous étions une dizaine de personnes dont deux couples de filles assez rigolotes.

Le site de Coba, situé à une cinquante de kilomètres de Tulum, est composé de lacs ainsi que de plusieurs ensembles de bâtiments reliés entre eux par des sacbés (chemins blanc). De la période classique, datent les grands ensemble de Coba, Nohoch Mull et Macancox. Environ 45 Sacbés ont été identifiés à Coba, certains conduisant à Chitzen Itza, Tulum. On peut imaginer un réseau de chemins menant aux villes de l'intérieur. Tout de suite à droite de l'entrée, on découvre un premier jeu de balle. On en verra un second un peu plus loin, mieux restauré avec ces deux anneaux muraux et sa tête de mort, par terre. Ce jeu (Pok a Tok) n'était pas seulement un passe temps. Il servait également de support à un rituel qui se terminait par la décapitation de l'équipe perdante ou de son chef. Certains auteurs pensent que ce sont les gagnants qui se sacrifiaient en honneur suprême.  On marche beaucoup à Coba. Le site est étendu. Il faudra 1/4 d'heure pour atteindre et grimper en haut de nohoch mull, 42 mètres de haut et 120 marches. De la haut, belle vue sur la forêt et les lacs au loin. C'est la seule pyramide sur laquelle grimper au Mexique. Un peu plus loin l'ensemble des peintures puis des stèles.  Méfiez vous de la climatisation au Mexique. Malgré mes précautions, j'ai attrappé un bonne crève au retour en car.

 

Le lendemain, j'étais loin d'être en forme pour aller plonger à Cozumel mais, sachant que cela ne se reproduirait sans doute pas de votre vie, que décidez vous de faire. Pour ma part, j'y vais, fiévreux, après avoir pris quelques Dolipranes. Voyage en bateau de Playa à Cozumel (45mn environ) puis taxi vers le sud de l'île ou l'on prendra un bateau qui naviguera environ 1/2 heure pour parvenir au site de plongée. Mise à l'eau pour la première plongée...je suis transi en surface et serai content de remonter malgré la beauté des fonds. Je me demandais comment se passerait la seconde mise à l'eau. J'ai eu beaucoup moins froid, en ai donc profité davantage, mais j'ai bien consommé (premier à passer sur reserve). Bien crevé au retour le soir à Playa...je me suis couché tôt avec quelques médicaments. Mais je ne regrette pas cette journée à Cozumel.  

La dernière visite sera pour Chichen Itza. Cela tombe bien...équinoxe du printemps, propice à la formation du serpent.

Voyez donc les photos...superbe spectacle dont profitent également quelques illuminés jouant de la flute, murmurant des paroles inconnues, psaumes à je ne sais quels dieux, croyant probablement à la proche fin du monde.

Ce site est vraiment majestueux, notamment Kukul can (l'oiseau serpent) (9 niveaux de l'inframonde au ciel) - quatre faces (le nb de marches total est égal au nombre de 365 jours du calendrier civil - le calendrier religieux compte 260 jours). Mais le terrain de pelote est exceptionnel aussi (70 mètres de long avec des murs verticaux) de même que l'observatoire.

 Contrairement à ce que l'on peut croire, les Mayas n'étaient à l'origine pas sanguinaires. Il semble que ce soient les Toltèques qui aient apporté à cette culture les sacrifices rituels.

Un séjour qui m'est revenu à 1843 euros (vol + 2 semaines avec petit dej. + six plongées) + faux frais (environ 500euros/15j comprenant visites de sites, bus, supplement plongées sur certains sites, repas, etc..).

Suis revenu le 24 /03 à 13h00 sur Roissy.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by marc
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de marc
  • : Un court récit de voyages ou d'expériences.
  • Contact

Recherche