Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 10:12

DU 2//11/2010 au 22/11/2010

 

Intro - bref historique. 

Un voyage qu'il va bien falloir positiver puisqu'il m'a plutôt déçu, voire dégouté.. 

 

Je men expliquais pourquoi ici. Bon peu importe, c'est personnel et ne regarde que moi même et une belle et bplaisante salope aimée qui se reconnaitra.  En tous cas rien n'est digéré. 

 

Je vais quand même vous mettre en ligne quelques images et impressions.

 

L'histoire de l'Inde s'inscrit dans les grandes épopées humaines. Le sous continent indien a vu naître des religions, subi des invasions, souffert de nombreux cataclysmes.

La vallée de l'Indus - frontière indo pakistanaise, vit les premières tribus nomades pratiquant culture et élevage. Vers 3500-2500 avJC, la culture Harappa est l'une des grandes civilisations émergeantes. Les Harappa inventèrent  un système de poids et mesures pour commercer avec la Mésopotamie.

Bien des éléments de leur culture furent assimilés par l'hindouisme (déesse Kali notamment).

On ignore les raisons réelles du déclin de cette civilisation. Malgré tout, vers 1500 avJC, les tribus Aryennes d'Afganistan et d'asie centrale pénétrent fortement l'Inde duNord.. Les Védas et l'hindouisme comme le système des castes datent de cette période.

Darius en 521-436 annexe le Punjab et le Sind. Alexandre en 326 s'avance jusqu'en Uttar Pradesh mais il fera demi tout. Vers 500 avJC Bouddhisme et Jaïnisme voient le jour et remettent en cause le système des castes.

 

Le premier grand empire indien est celui des Maurya en 321 avjc. Il s'effondrera en 232 avJC personne n'étant capable de maintenir l'unité de ce grand ensemble.

En 319, un roi d'une tribu encore inconnue, les Gupta, se marie avec la fille d'une des tribus les plus riches du nord. Ce sera le début du grand empire Gupta. Poésie, littérature, arts s'épanouissent. L'hindouisle s'impose comme religion dominante à la fin de cet empire.

 

Carnet de route 

Après une arrivée à Delhi en matinée, j'ai pris le train direction Bikaner, cité du nord du Rajhastan fondée par Bika en 1488. Suis arrivé à destination où Natacha, qui vit depuis sept ans en Inde m'a accueilli et logé pour 3 jours. S'arrêter à son "Pause Café" me semble une bonne chose. Le premier jour, visite du Junagarh fort (construction entre 1589 et 1594 - peintures Rajpouthes, marbre sculpté et Karan Pol ou les veuves pratiquaient le 'Sati') et l'après midi, visite du centre d'études et sélection de chameaux. J'y suis d'ailleurs allé en vélo. Le lendemain, pris le train pour Deshnoke à une trentaine de kilomètres( temple des rats - selon la légende, les enfants d'une des caste de la région se réincarneraient en rats. Attention à ne pas marcher sur l'une des bestioles...Ca peut coûter cher. La vision du rat blanc porte bonheur. Je ne l'ai pas vu). Retour. La ville compte aussi quelques belles havélis.  Préparatifs pour rejoindre Jodjpur le lendemain.

 

Le fort de Nagaur est immense, compte de nombreux palais, piscines, jardins. Et pas de touristes. J'apprécie.

Je reprend le car l'après-midi pour Jodhpur.

 

Le séjour en ville bleue fût plutôt agréable. Je logeais dans une guest tenue par Mukesh (Jaghdamba), personne tout à fait bien pour une fois. Un indien qui discute, qui vous donne de bons tuyaux, qui vous invite à dîner le soir de Daweli. Le fort de Jodhpur  - fondé par Jodha - s'acccroche aux rochers et une porte arrière donne sur la vieille ville. Beau musée d'armes, de palanquins, de berceaux princiers. On trouve pas mal d'épices dans cette ville notamment le safran.  

 

Bus de nuit depuis Jodhpur vers Udaipur ou j'arriverai vers 5h du matin. La guest indiquée par Mukesh est full mais à côté, une autre, sans aucun charme, a de la disponibilité. J'y resterai trois nuits afin d'être à Pushkar le 12.  Udaipur possède un beau palais fondé en 1559 par le maharana Udai Singh II, un beau lac, le Pichola, et de nombreuses shops de miniatures ou vous etes constamment conviés. Proche du City Palace, le Jedish temple, bellement sculpté, renferme une statue de Vichnu en pierre noire ainsi qu'une statue en cuivre de Garruda. J'ai rencontré dans cette ville un marchand plutôt sympathique avec qui j'ai occupé quelques heures. Un peu artiste, cet homme me présente ses peintures et me raconte sa vie. J'ai également trouvé à déguster un excellent thali dans un restaurant local ou une armada de serveurs vous rempotent constamment de shapatis, riz, pommes de terre, daal, sauces etc..Un lieu à recommander d'autant plus que j'étais le seul étranger. Mais le temps m'a semblé long à Udaipur. J'étais heureux de partir vers Pushkar.

 

Je suis donc parti en train de nuit de Udaipur à Ajmer ou je suis arrivé vers 3h du matin. Attente en salle du premier bus local vers Pushkar, petiti ville située dans une vallée et entourée de collines. La fête débute dans quelques jours. Je suis donc présent pour voir l'arrivée des chameliers et vendeur de chevaux, leur installation, leurs premiers pâlabres et je repartirai de Pushkar deux jours plus tard lorqu'il y aura beaucoup de monde. La foire est vraiment immense, magnifique au lever et coucher du soleil, les bêtes se rendant à l'abreuvoir, les nomades installant leur feu et préparant leur tambouille. Pushkar possède l'un des rares temples dédiés au Dieu Brahma dans le monde. La Légende veut que Brahma voulait pratiquer l'automortification sur les bords du Lac. Son épouse Savitri ne l'ayant pas accompagné, il épousa une autre femme. Savitri fit alors le voeu que Brahma ne soit honoré nulle part ailleurs. En haut d'une colline, une heure de grimpette, le temple de Savitri justement surplombe Pushkar et son lac. La vue y est magnifique et le calme savoureux.

 

Je quitte Pushkar pour Jaïpur le ??. Pity viendra me chercher à l'arrêt du bus. Très bien logé dans cette famille. Et très bien nourri aussi. Dommage c'est un peu loi du centre ville mais c'est calme. Peu de chose à faire à Jaïpur, voir le palais des vents et le fort Amber.

Je filerai à Fathepur Sikri où là je passerai les 3 jours qui me restent à la campagne .Enfin un peu de calme, belle chambre donnant sur la nature. Restaurant corretc sur le toit en sirotatn un bière bien fraîche. Des gens plus plaisants dans cette petite ville. A une vingtaine de km, un parc ornithologique vaut la peine. Cigognes, ibis, aras, tortues, varans, antiloppes et un tigre invisible.

 

Enfi voilà, je pensais souffler un peu au retour: Je me suis pris un bon SOUFFLET par quelqu'un d'inconnu, méprisable, me donnant envie de vomir.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by marc
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de marc
  • : Un court récit de voyages ou d'expériences.
  • Contact

Recherche